Sièges enfants: quelle voiture familiale choisir?

Citadines, compactes, berlines, SUV, thermique ou électrique, toutes les voitures du marché permettent d’accueillir une famille. Il est cependant essentiel de veiller à quelques détails cruciaux qui peuvent faire la différence.

Combien d’enfants peuvent prendre place simultanément dans un véhicule et est-il facile d’installer des sièges d’enfant; voici des informations absentes des manuels d’utilisation ou des fiches techniques. C’est pourquoi le TCS teste régulièrement des voitures familiales pour évaluer leur capacité à transporter des enfants.

Pour la première fois, 15 véhicules 100% électriques sont passés sous la loupe. Parmi ces voitures figurent douze modèles de 5 places, deux de 4 places et une de 7 places. Au total, 180 véhicules ont subi ces tests, en comptant ceux de cette année.

Des résultats satisfaisants

Idéalement, les enfants voyagent sur les places extérieures de la deuxième rangée. Pour cette raison, il devrait être facile d’installer les sièges d’enfant sur ces emplacements. L’Audi e-tron, la Porsche Taycan, les Tesla Model X et Model 3 et la VW e-Golf se démarquent avec la mention “très recommandé”.

Cinq autres véhicules affichent un “recommandé”. Quant aux Renault Zoe, Nissan Leaf, Kia Niro, Hyundai Kona et BMW i3, elles reçoivent la mention “recommandé sous réserve”. L’espace restreint, le manque d’instructions ou la longueur insuffisante des ceintures de sécurité péjorent la note globale de ces modèles.

La Tesla Model X est la seule avec la note “très recommandée” pour la position centrale de la deuxième rangée. Un résultat qu’elle doit au très grand espace à disposition. Elle est aussi la seule à posséder une fixation Isofix à cet endroit. Sur ce critère, la Mini Electric, la BMW i3, la Hyundai Kona EV, la Nissan Leaf et la Porsche Taycan recueillent un “non recommandé”. Les sept autres véhicules obtiennent la mention “recommandé sous réserve “; l’espace disponible sur cette place permet d’installer un rehausseur sans dossier, mais pas un siège pour enfant.

Le siège passager est à éviter

Un enfant peut prendre place sur le siège passager que si toutes les autres places sont occupées. Avant d’installer un siège pour bébé dans le sens opposé à la marche, l’airbag passager doit impérativement être désactivé. Il peut rester activé seulement lorsque le siège enfant s’installe dans le sens de la marche et que l’assise est reculée au maximum. Aucun des véhicules testés ne propose une fonction de désactivation automatique de l’airbag passager. Il est possible de désactiver l’airbag passager via l’écran tactile sur tous les modèles Tesla et sur la Mercedes EQC.

Le manuel d’instruction de la Hyundai Kona EV contient des informations qui ne s’appliquent pas en Suisse. D’usine et sans supplément de prix, l’Audi e-tron se dote de fixations Isofix sur le siège passager; c’est pourquoi elle obtient également la mention “recommandé”, tout comme l’Opel Corsa, dans une gamme inférieure. Sur tous les autres véhicules, l’airbag se désactive via un commutateur qui leur vaut la mention “recommandé sous réserve”.

Le test complet, avec tous les critères et appréciations est disponible sous ce lien.

Un essai routier permet de trouver le véhicule adéquat

Les véhicules “très recommandés” ou jugés “excellents” par le TCS sont adaptés au transport de plus de deux enfants. Un véhicule “recommandé sous réserve” (2 étoiles) peut suffire, si deux enfants maximum sont transportés. Malgré tout, certaines voitures doivent encore progresser pour être plus adaptées aux besoins des familles. Les modes d’emploi sont parfois succincts voire contradictoires. Les ancrages Isofix et Top Tether manquent ou les ceintures de sécurité trop courtes.

Pour trouver la voiture familiale qui répondra le mieux aux besoins, il est préférable d’effectuer un essai routier avec les enfants et leurs sièges. Consulter la liste de recommandation des fabricants de sièges pour enfants est aussi utile.

Source: TCS

Print Friendly, PDF & Email
SOCIALICON
SOCIALICON
SOCIALICON
SOCIALICON