Rolls-Royce – La nouvelle Ghost fait table rase

Modèle le plus vendu au cours des 116 ans d’histoire de Rolls-Royce, la Ghost inaugure sa seconde génération. Tout est nouveau et la Lady ose même la transmission intégrale.

La présentation d’une nouvelle Rolls-Royce est toujours un événement. Celui de la nouvelle Ghost l’est peut-être même à double titre; Rolls-Royce renouvelle son modèle le plus vendu en 116 ans d’histoire. Afin de perpétuer cette success-story, la marque de Goodwood est reparti d’une feuille quasi blanche pour sa nouvelle Ghost. Seuls deux composants subsistent: le Spirit of Ecstasy et les parapluies cachés dans les ailes avant. Tout le reste est entièrement nouveau.

Des codes immuables

Bien qu’intégralement repensée, la Ghost ne bouleverse pas pour autant les codes stylistiques immuables de la marque. Voulue plus sobre, la ligne conserve les traits généraux ainsi que les proportions caractéristiques de Rolls-Royce. On notera toutefois l’apparition de nouveaux projecteurs à LED et laser, de nouveaux feux arrière et d’une grille de calandre éclairée. Sur la toise, la nouvelle Rolls-Royce Ghost s’allonge de 9 cm (à 5,54 m) et s’élargit de 3 cm (à 1,98 m).

A l’intérieur, la recherche de la sobriété et la mise en avant de l’authenticité des matériaux ont guidé le travail des designers. La planche de bord d’un seul tenant s’orne d’un bandeau aux innombrables couches de vernis qui accueille l’instrumentation, l’écran multimédia, l’horloge et l’inédite “Illuminated Fascia”. Ce décor, placé face au passager, cache 152 diodes lumineuses qui distillent leur lueur au travers de 850 trous réalisés au laser. Ce placage créé l’illusion d’observer un nuage d’étoiles aux intensités différentes. Il répond au plafond “Starlight” et ses constellations de LED, qui vont jusqu’à simuler des étoiles filantes.

Un silence de cathédrale

Pensiez-vous qu’il était possible d’améliorer le confort d’une Rolls-Royce? Eh bien oui… Pour sa nouvelle Ghost, le constructeur anglais s’est longuement attardé sur le confort acoustique. La Ghost repose sur la nouvelle plateforme en aluminium des Phantom et Cullinan, réputée pour son impédance acoustique. A cela, les ingénieures ajoutent un plancher à double enveloppe ainsi que le double vitrage. Près de 100 kg de matériel isolant phonique parsèment la structure de la limousine. Même les tuyaux de la climatisation ont subi un polissage spécifique afin de supprimer au maximum le bruit de souffle.

Telle un tapis magique

Sous sa robe, la Rolls-Royce Ghost cumule les innovations. A commencer par les quatre roues motrices et directrices, une première sur les limousines affublées du double R. L’idée est de gagner en agilité. Sous le long capot se terre le V12 biturbo de 6,75 litres de 571 ch et 850 Nm de couple disponible dès 1600 tr/min. Une cartographie spécifique à la Ghost a été développée, afin que le moteur distille de la meilleure manière possible sa puissance sur les 4 roues. Une boîte de vitesses automatique à 8 rapports, d’origine ZF, assure la transmission.

L’autre grande nouveauté sur la Rolls-Royce Ghost est son système de suspension “Planar”. Ce logiciel s’associe à 3 éléments principaux: “l’Upper Wishbone Damper”, sorte d’amortisseur complémentaire à la suspension pneumatique pilotée à l’avant, le “Flagbearer”, caméra stéréo qui lit la route et anticipe l’amortissement et enfin les changements de rapports assistés par GPS. En travaillant de concert, cet accastillage exacerbe le fameux “Magic Carpet Ride” (voyage en tapis magique) cher à la marque. La nouvelle Ghost propose un confort de roulement encore jamais vu.

Pour l’heure, Rolls-Royce entretient le mystère autour de la date de commercialisation de sa nouvelle Ghost, ainsi que son prix.

Print Friendly, PDF & Email
SOCIALICON
SOCIALICON
SOCIALICON
SOCIALICON