Porsche – Tout en subtilité

Bien que la Panamera tutoyait presque la perfection, les sorciers de Zuffenhausen ont encore trouvé quelques points d’amélioration sur le vaisseau amiral. Cette nouvelle itération affine son style et reçoit des chevaux en pagaille.

Tenez-vous bien, la Porsche Panamera est disponible sur nos terres en… 11 versions différentes, berline et break (Sport Turismo) confondus. La variété de son offre permet à la Panamera de s’adresser à une large clientèle, quelles que soient ses préférences. C’est la seule offre dans ce segment qui satisfera aussi bien celui ou celle à la recherche d’une berline statutaire que les férus de vraie sportivité. En outre, l’arrivée de la Taycan tout électrique ne devait pas non plus occulter la polyvalence de l’offre du porte-étandard Porsche. 2020 sonne la mi-carrière de la Panamera de seconde génération. L’heure est donc venue pour elle de recevoir une mise à jour.

Bien sûr, qui dit nouveau modèle sous-entend bien évidemment retouches esthétiques. Pour cette seconde phase de la deuxième génération de Panamera, Porsche ne modifie que marginalement sa berline. Elle adopte une nouvelle face avant, en réalité le bouclier “Sport Design” disponible jusqu’ici en option. L’arrière reçoit un nouveau bandeau lumineux pour les feux, à l’instar de la 911 et les SUV. Enfin, de nouvelles jantes et de nouveaux coloris s’ajoutent au catalogue.

L’essentiel est invisible pour les yeux

On s’en doute, les modifications principales prennent place sous le capot. Si les versions de base Panamera 4 extirpent toujours 330 ch de leur V6 2.9 l biturbo, un tsunami de chevaux inonde les modèles supérieurs. A commencer par une inédite Panamera 4S E-Hybrid qui remplace la Panamera 4 E-Hybrid. La puissance passe de 462 ch et 700 Nm à 560 ch et 750 Nm. Cette nouvelle version plug-in hybride reçoit une batterie de 17,9 kWh (contre 14,2) qui lui permet de gagner environ 16 km d’autonomie en mode tout électrique (54 km selon WLTP).

A l’étage supérieur, on passe sur les motorisations V8. Le bloc 4 litres biturbo de la Panamera GTS gagne 20 ch à 480 ch pour un couple inchangé (620 Nm). La cartographie moteur bénéficie d’une programmation spécifique qui vise à délivrer la puissance de manière graduelle, singeant une motorisation atmosphérique. Le nouvel échappement sport s’équipe de silencieux asymétrique pour un rendu acoustique qui met en valeur le glougloutement du V8.

Enfin, au sommet de la gamme, trône pour le moment la Panamera Turbo S. L’appellation refait son apparition sur cette deuxième génération de Panamera. Elle remplace la Turbo tout court avec un V8 porté de 550 ch/770 Nm à 630 ch/820 Nm. Le 0 à 100 km/h est annoncé en 3,1 s (-0,5 s) et la vitesse de pointe atteint 315 km/h (+9km/h). Et dire qu’une Panamera Turbo S E-Hybrid devrait venir coiffer tout ce petit monde ultérieurement, elle qui développait déjà 680 ch dans sa mouture précédente.

Des réglages châssis affinés

La nouvelle Porsche Panamera Turbo S s’est illustrée, il y a quelques semaines, par un nouveau record. Aux mains de Lars Kern, multiple détenteur de records sur la Nordschleife du Nürburgring, la Panamera Turbo S a bouclé les 21 km de l’enfer vert en 7:29,81, soit 13 secondes de mieux que l’ancienne Turbo. Voilà qui fait d’elle la nouvelle cible à abattre dans la catégorie!

Outre l’augmentation de la cavalerie, l’ensemble des membres de la famille Panamera peuvent compter sur une mise à jour de la suspension pneumatique, des barres antiroulis électriques actives et du différentiel à vectorisation du couple. A l’intérieur, en revanche, peu de changements notoires, si ce n’est les dernières évolutions en termes de connectivité et d’info-divertissement (Apple Carplay sans fil).

La Porsche Panamera est disponible en trois silhouettes de carrosserie; berline, berline à empattement allongé de 15 cm “Executive” et break “Sport Turismo”. A l’exception de la GTS qui fait l’impasse sur l’Executive, l’ensemble des motorisations sont disponibles sur les trois versions.

La nouvelle Porsche Panamera peut être commandée dès maintenant et sera disponible à la mi-octobre chez les concessionnaires. Les prix débutent à 121’800.- francs pour la Panamera 4. La 4S E-Hybrid s’échange à partir de 162’300.- francs, la GTS dès 175’400.- francs et la Turbo S à partir de 230’100.- francs. Comme de coutume, la clientèle suisse bénéficie d’une prolongation de garantie (2+2) ainsi que du Porsche Swiss Package à l’équipement enrichi.

Print Friendly, PDF & Email
SOCIALICON
SOCIALICON
SOCIALICON
SOCIALICON