Nissan – Retour vers le futur

Nissan présente la Z Proto. Ce concept-car annonce la future remplaçante du coupé 370Z qui tire peu à peu sa révérence.

La saga des Nissan Z débute en 1969. L’idée de base était d’offrir une voiture de sport compacte à un prix raisonnable. Au fil des générations et le succès étant au rendez-vous, Nissan déclina ses Z en coupé 2+2 et Roadster. La 300ZX (Z32) lancée en 1990 fut même la première voiture de série développée en CAD (par ordinateur). A l’époque, ses performances lui permirent de figurer parmi les voitures les plus performantes du marché. En 50 ans de carrière, la Z a su conquérir une clientèle de passionnés. L’actuelle représentante de la lignée, la 370Z, tire peu à peu sa révérence après 12 ans de carrière.

La relève affute ses armes

Malgré le climat autophobe, Nissan ne pouvait se résoudre à laisser mourir cette lignée prestigieuse. La Nissan Z Proto préfigure le prochain modèle de la famille. Tous les codes stylistiques devenus immuables sont présents. L’auto mesure 4,38 m de long, 1,85 m de large et 1,31 m de haut.

Les designers ont puisé leur inspiration dans la riche histoire des Z. Les caractéristiques stylistiques sont restées immuables à travers les âges: un long capot, une ligne de toit fuyante et ceinture de caisse ascendante au niveau de la custode. La teinte jaune de présentation rappelle celle des 240Z et 300ZX. Le dessin en amande des projecteurs nous fait remonter en 1972 avec la 240ZG réservée au marché japonais et homologuée pour concourir en Groupe 4. La large calandre rectangulaire est un clin d’oeil à la 350Z de 2002. A l’arrière, le bandeau noir qui regroupe les feux rend hommage à la 300ZX.

A l’intérieur, l’agencement marie sportivité et modernité. Un trio de manomètres analogiques prend place au somment de la console centrale. L’instrumentation est numérique et un grand écran multimédia (12,3 ”) regroupe l’essentiel des commandes secondaires.

Mécanique fidèle à la tradition

Toutes les générations de Nissan Z ont abrité sous leur capot un 6-cylindres, d’abord en ligne jusqu’en 1984, puis un V6. Le Z Proto reste fidèle à cette mécanique qui, pour l’occasion, se voit greffer deux turbos mais ne cède pas à l’électrification de sa traction. Pour l’heure, Nissan n’a donné aucun autre détail s’agissant des performances. Ce moteur est associé à une boîte de vitesses manuelle à 6 rapports qui envoie le couple très probablement sur les seules roues arrière. Va y avoir du sport!

Le constructeur nippon reste évasif sur une éventuelle date de commercialisation du modèle définitif qui émanera de la Nissan Z Proto.

Print Friendly, PDF & Email
SOCIALICON
SOCIALICON
SOCIALICON
SOCIALICON