Nissan – Coucou le Qashqai!

La troisième génération de Nissan Qashqai laisse entrevoir ses lignes avant sa commercialisation agendée pour le printemps 2021.

Précurseur des crossovers en 2007, écoulé à plus de 5,5 millions d’exemplaires dans le monde dont 3 millions en Europe, le Nissan Qashqai est LA référence dans le segment. Sa troisième génération fera ses débuts officiels au printemps 2021. Il est toujours périlleux de renouveler un bestseller automobile; trop d’originalité comme trop de conservatisme risquent de tuer la poule aux oeufs d’or. Mais il faut, en parallèle, conserver son statut et rester à la pointe de la technologie comme des modes.

Plus léger et plus rigide

Bien que camouflée, la silhouette du nouveau Nissan Qashqai ne semble pas bouleverser les codes. Mêmes lignes générales, mêmes proportions, on reste en terrain connu. Restera à juger des détails esthétiques lors du lancement.

En revanche, Nissan nous informe d’ores et déjà que cette troisième génération de Qashqai inaugure la nouvelle plateforme CMF-C, développée dans le cadre de l’Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi. Deux objectifs principaux ont guidé les ingénieurs: le poids et la rigidité. Le nouveau Nissan Qashqai s’allège de 60 kg par rapport à la version actuelle. La structure et la carrosserie utilisent des matériaux plus légers; les portières, les ailes et le capot sont désormais en aluminium. Rien que sur ces éléments, le gain de poids global atteint 21 kg. Le hayon en matériau composite – une première sur le Qashqai – permet d’économiser 2,6 kg.

Grâce à l’utilisation accrue (+50 %) d’acier à très haute résistance (UHSS) aux points stratégiques de la plateforme, la rigidité de la caisse du Nissan Qashqai augmente de 41 % par rapport à l’actuelle génération. L’absorption de l’énergie en cas de choc est mieux canalisée dans les zones de déformation, réduisant la charge transmise aux occupants. En plus d’une sécurité accrue, la nouvelle plateforme CMF-C devrait offrir un confort et un agrément en net progrès.

Nouvelles liaisons au sol

Qui dit nouvelle plateforme sous-entend forcément nouvelles liaisons au sol. La suspension avant reste fidèle à un schéma MacPherson classique. En revanche, la suspension arrière est différente selon la transmission choisie. Le Qashqai 2-roues motrices (traction) recevra un essieu arrière semi-rigide, alors que le Qashqai à traction intégrale sera doté d’une suspension multi-bras. L’assistance de direction change également, pour une réponse plus directe et une meilleure sensation autour du point milieu.

Moteurs hybrides et électrique

Trois motorisations seront proposées sur le nouveau Nissan Qashqai. Tout d’abord un bloc 1,3 litre essence, doté de l’hybridation légère. Il sera décliné en deux niveaux de puissance. Il n’est fait aucune mention d’une éventuelle motorisation diesel pour l’heure. Nissan dévoilera plus de détails sur les motorisations thermiques lors du lancement officiel.

Le nouveau Qashqai inaugurera en Europe la motorisation e-Power de Nissan. Ce système utilise que l’énergie électrique pour propulser la voiture. L’apport d’énergie électrique, aussi bien pour la recharge de la batterie que pour la traction directement, est fournie par un petit moteur thermique. Non connecté aux roues, il officie comme générateur – et de facto comme prolongateur d’autonomie – ainsi que boost lorsque nécessaire.

Nissan dévoilera tous les détails sur les motorisations lors du lancement officiel au printemps 2021.

Print Friendly, PDF & Email
SOCIALICON
SOCIALICON
SOCIALICON
SOCIALICON