Fiat 500 Panda Hybrid

Fiat 500 et Panda Hybrid – Le premier pas

Fiat se convertit – enfin! – à l’électricité en dotant sa 500 et sa Panda d’une micro-hybridation.

Toute icône automobile qu’elle soit, la Fiat 500 ne peut échapper aux exigences actuelles en matière d’émissions polluantes. En attendant l’arrivée de sa remplaçante 100% électrique, le constructeur turinois joue les prolongations et lui attribue une version à hybridation légère. L’objectif n’est pas de proposer un roulage en tout électrique, mais abaisser de manière significative les émissions de CO2. Le tout en évitant aussi de grever le poids de l’auto et le budget d’achat avec une grosse batterie. Aux côtés de la 500 et son pendant cabriolet 500C, ce système de micro-hybridation est aussi disponible sur la Fiat Panda City Cross.

En toute modestie

Ainsi dotés, le pot de yaourt et la Panda réussissent à réduire leurs émissions de 19% comparativement au moteur 1.2 de 69 ch. Concrètement, le système hybride de Fiat s’appuie sur un alterno-démarreur 12 volts placé sur la courroie du moteur. Ce petit bloc électrique de 3,6 kW vient en soutien au moteur thermique, le 3-cylindres 1.0 “Firefly” de 70 ch et 92 Nm. Le propulseur est accolé à une boîte de vitesses manuelle à 6 rapports.

Fiat 500 Pand Hybrid

La batterie lithium-ions additionnelle de 11 Ah se recharge lors des phases de décélération. Notons encore la présence d’un mode “roue libre” qui s’active en-dessous de 30 km/h mais qui n’opère cependant aucune régénération.

Le conducteur bénéficie d’un affichage dans le combiné d’instrumentation qui l’informe en temps réel et en toute transparence des transferts d’énergie entre la batterie et le moteur.

Dolce vita et prezzi bassi

Derrière le volant, aucune différence n’est perceptible entre les versions hybrides et les versions thermiques conventionnelles. La construction allégée du 3-cylindres hybride a permis de contenir le poids et son emplacement, abaissé de 45 mm, profite au comportement routier.

Le terrain de jeu choisi pour cette première prise en mains, en ville de Bologne, a permis d’exacerber les qualités de citadine des deux autos. Chacune avec son style accomplit la tâche sans sourciller, avec une maniabilité hors pair. Sur le plan du confort, la Panda se montre moins sèche sur les pavés et les nombreuses irrégularités des chaussées bolognaises que la 500. En revanche, la sauce peine à prendre dès que les tronçons sont plus roulants. La modeste motorisation manque cruellement de peps et nécessite trop souvent de la pousser dans ses retranchements. Avec pour corollaire une consommation qui prend rapidement l’ascenseur et le bénéfice de l’hybridation qui s’amenuise en conséquence.

L’apparition de la gamme Hybrid s’accompagne d’un nouveau coloris de carrosserie (vert “Rugiada”) ainsi qu’une version “Launch Edition” à l’équipement enrichi. Notons aussi la sellerie intérieure réalisée en cuir et tissu Seaqual, issu du recyclage des déchets de plastique collectés en mer.

Les prix en Suisse débutent à 16’490 francs pour la Panda et 16’690 francs pour la 500, soit 500 francs de moins que les modèles respectifs à motorisation thermique 1.2 de 69 ch. Ce tarif avantageux positionne nos deux Fiat comme les offres les meilleur marché parmi les citadines hybrides.

Fiche technique

Fiat 500 HybridFiat Panda Hybrid
Moteur, cylindréeL3 cyl., 999 cm3L3 cyl., 999 cm3
Puissance/régime70 ch (51 kW) à 6000 t/min70 ch (51 kW) à 6000 t/min
Couple/régime92 Nm à 3500 t/min92 Nm à 3500 t/min
Boîte de vitessesM6 + FM6 + R
TransmissionFWDFWD
0 à 100 km/h13,8 s14,7 s
Vitesse max.167 km/h155 km/h
CarburantEssenceEssence
Conso. (constr.)3,9 l/100 km (NEDC2)3,9 l/100 km (NEDC2)
CO₂88 g/km89 g/km
Longueur3571 mm3686 mm
Largeur1627 mm1662 mm
Hauteur1488 mm1635 mm
Empattement2300 mm2300 mm
Prix de base16’690 CHF16’490 CHF
Print Friendly, PDF & Email
SOCIALICON
SOCIALICON
SOCIALICON
SOCIALICON