BMW – Retour du blason Ti

La marque bavaroise ressort de ses cartons l’appellation mythique Ti. Elle l’attribue à sa Série 1, qui étrenne une version sportive traction avant. La BMW 128ti comble le trou entre la 120i et la M135i xDrive.

Introduites dans les années 60 sur la BMW 1800, les lettres “TI” pour “Turismo Internazionale” ont connu leurs heures de gloire sur les BMW 2000 TI et 2002 TI. Elles firent encore un passage éclair sur la Série 3 Compact dans les années 90.

Au grand dam des puristes, la génération actuelle de Série 1 n’existe qu’en traction à l’exception de sa version la plus musclée, la M135i xDrive. Sa transmission intégrale conserve une prépondérance du train arrière, l’honneur est à peu près sauf. Mais dans la gamme 1, l’écart de puissance entre la 120i (178 ch) et la M135i (306 ch) nécessite d’être comblé. C’est à la nouvelle 128ti et la vocation sportive de son blason qu’incombe ce rôle.

Look différencié

La BMW 128ti repose sur la finition “M Sport” de la Série 1, à laquelle quelques touches spécifiques sont ajoutées. En plus du monogramme du modèle apposé sur les minijupes devant les roues arrière, les écopes des boucliers et les bas de caisse sont teintés de rouge. Avec une peinture de carrosserie rouge Melbourne ou bleu Misano, ces attributs sont disponibles en noir. Les coques de rétroviseurs noires et la Shadow Line foncée accentuent le look sportif du modèle.

A l’intérieur, l’habitacle gagne une sellerie spécifique parsemée de rouge. Un gros logo “ti” figure sur l’accoudoir central et les surpiqûres rouges parcourent le mobilier.

Une M135i en réduction

BMW n’a pas cherché midi à quatorze heures pour concevoir son nouveau rejeton, en partant de la M135i. Exit la transmission intégrale xDrive et le 4-cylindres 2 litres turbo se dégonfle de 306 à 265 ch. En revanche, la boîte de vitesses automatique et les barres antiroulis sont conservées de la grande soeur. La 128ti reçoit entre autres des amortisseurs au tarage spécifique et voit sa garde au sol abaissée de 10 mm.

Pour passer les 400 Nm dès 1750 tr/min au sol, un différentiel à glissement limité (Torsen) vient répartir le couple entre les roues motrices avant. Un contrôleur électronique lié au calculateur moteur l’assiste dans sa tâche; il jugule au mieux la force transmise selon les conditions d’adhérence. Enfin, la direction bénéficie d’un tarage spécifique pour la 128ti. BMW nous promet un caractère bien trempé de vraie sportive. A vérifier sur pièce.

Avec un poids annoncé de 1445 kg (-155 kg par rapport à la M135i xDrive), BMW annonce pour la 128ti un 0 à 100 km/h en 6,1 s et une vitesse de pointe limitée à 250 km/h. La consommation moyenne (WLTP) s’élève à 7,5 l/100 km pour des émissions de CO₂ de 170 g/km.

La BMW 128ti arrivera sur le marché helvétique en novembre 2020, à un prix de base de 49’900.- francs.

Print Friendly, PDF & Email
SOCIALICON
SOCIALICON
SOCIALICON
SOCIALICON