Audi – Le Q5 a failli attendre…

Audi décline pour la première fois son Q5 en variante Sportback. Ce n’est pas trop tôt, puisque BMW et Mercedes-Benz occupent le terrain de cette niche, qui n’en est plus une, depuis longtemps déjà.

A son lancement en 2008, le BMW X6 inaugurait une nouvelle voie parmi les SUV; celle des SUV coupés. Depuis, BMW déclina le concept à l’étage d’en-dessous avec le X4 en 2014, avant que Mercedes-Benz ne s’engage avec ses GLC et GLE Coupés en 2016. Du côté d’Ingolstadt chez Audi, on semble être resté de marbre… L’Audi Q8 n’est apparu qu’à l’automne 2018, le Q3 Sportback pile un an plus tard en 2019 et l’e-tron Sportback en début d’année 2020.

Recette basique

C’est donc au tour de l’Audi Q5 de s’offrir sa version Sportback ou CUV pour “Crossover Utility Vehicle”. La recette est on ne peut plus simple. Le Q5 s’habille d’une ligne de toit fastback fuyante, à l’image du petit frère Q3 Sportback.

Le traitement de la poupe s’en inspire aussi, avec la lunette inclinée qui surplombe un becquet. Voilà qui dynamise la silhouette, mais les proportions restent globalement identiques au Q5 normal. Seule la longueur progresse de 7 mm, à 4,69 m, en raison du nouveau dessin des boucliers.

Moins de coffre, plus de modularité

L’univers raffiné du récent Audi Q5 est reconduit à l’intérieur du Q5 Sportback. On retrouve donc la dernière génération du système multimédia MIB 3 et son énorme écran, le virtual cockpit de 12,3 pouces pour le conducteur et l’affichage tête haute. Les aides à la conduite s’alignent elles aussi avec le reste de la gamme: conduite semi-autonome, lecture des panneaux, conduite prédictive, etc.

A l’arrière le Q5 Sportback peut s’équiper en option d’une banquette coulissante aux dossiers réglables. Voilà de quoi palier en partie la perte de volume de chargement due au profil de toit. Le Q5 Sportback perd 10 l, à 510 l contre 520 l pour le Q5 conventionnel. La banquette coulissante permet de grapiller jusqu’à une soixantaine de litres supplémentaires selon sa position. La capacité maximale banquette rabattue culmine à 1480 litres (-40 l).

Biais dynamique

Plus sportif dans sa ligne, l’Audi Q5 Sportback l’est aussi dans son comportement. Audi le dote de série d’un châssis sport aux réglages affûtés pour un contact plus direct avec la route. En option toutefois, le catalogue propose la suspension pneumatique adaptative. Voilà qui collera certainement mieux à la vocation familiale du Q5 Sportback. Elle permet en outre de rehausser l’assiette de 45 mm hors des sentiers battus, l’abaisser de 15 mm sur autoroute pour réduire la traînée. Enfin, pour faciliter le chargement d’objets dans le coffre, elle offre la possibilité d’abaisser l’essieu arrière de 55 mm.

Deux TFSI et trois TDI

Sur le segment du Q5, les motorisations diesel représentent encore la majeure partie des ventes. A ses débuts sur le marché helvétique, l’Audi Q5 Sportback embarquera le 4-cylindres 2 litres de 204 ch et 400 Nm baptisé 40 TDI. Comme sur le Q5 depuis son restylage, cette motorisation reçoit une micro-hybridation de 48 V. La transmission est assurée par la boîte de vitesses S-tronic à double embrayage et 7 rapports et la traction intégrale Quattro. Notons que ce modèle peut tracter jusqu’à 2,4 tonnes de charge. Dans un second temps, une autre version du 2 litres TDI et un V6 TDI s’ajouteront à l’offre.

En essence, l’offre s’articulera autour du 4-cylindres 2 litres TFSI, dont la puissance grimpe jusqu’à 265 ch (45 TFSI). S’y ajoutera l’offre plug-in hybride apparue sur le Q5 en 2019, en version 300 et 367 ch. Une Sportback SQ5 viendra, à terme, chapeauter tout ce petit monde.

Le nouvel Audi Q5 Sportback arrivera sur le marché suisse au cours du premier semestre 2021.

Print Friendly, PDF & Email
SOCIALICON
SOCIALICON
SOCIALICON
SOCIALICON