Aston Martin – Oh!… James!…

Aston Martin célèbre la sortie prochaine du nouvel épisode de James Bond “Mourir peut attendre” avec une série limitée de la Vantage et de la DBS Superleggera, baptisée “007 Edition”.

Aston Martin et James Bond, c’est une longue histoire qui prend naissance, presque par hasard, au début des années 60. Comme toute relation, elle a connu des hauts et des bas, parfois faits d’infidélités et de brouilles. Quoi qu’il en ait été, le couple 007-Aston Martin est devenu indissociable, incontournable et appartient à la légende.

Le 11 novembre 2020 est programmée la sortie du 25ème opus des aventures de James Bond. Baptisé “No Time To Die” (“Mourir peut attendre”), le film met en scène plusieurs modèles Aston Martin. Nous y retrouverons l’emblématique DB5, mais aussi la V8 Vantage de 1987, l’actuelle DBS Superleggera et la future supercar Valhalla.

Pour la sortie de ce nouvel épisode de 007, le département de personnalisation “Q” a concocté une série limitée “007 Edition”. Elle se décline à la fois la Vantage et la DBS Superleggera.

En hommage à la V8 de “Tuer n’est pas jouer”

La Vantage 007 Edition s’inspire de la vedette sur roues de “Tuer n’est pas jouer” (“The Living Daylights”) de 1987; l’Aston Martin V8 Vantage. Bien que dans le film elle ait terminé atomisée après une course poursuite mémorable dans la neige, la V8 Vantage refera une apparition dans “Mourir peut attendre”.

Pour cette série limitée à 100 exemplaires, la Vantage 007 Edition s’équipe de la variante de calandre à lamelles récemment introduite sur la Vantage Roadster. Sa carrosserie se pare d’une robe gris Cumberland et de contours de vitres chromés, comme la V8 Vantage originale du film.

Les bas de caisse et le diffuseur reçoivent un liseré jaune. Il rappelle les patins de la V8 Vantage du film des années 80. En outre, un kit de skis et porte-skis strié lui aussi de jaune et noir est disponible en option.

Les rappels aux gadgets et accessoires de “Tuer n’est pas jouer” parsèment l’habitacle. La coque arrière des sièges arbore deux ouïes de violoncelle, petit clin d’oeil à l’un des accessoires phares du film. Les palettes au volant s’affublent de collimateurs de visée et le vide-poches central reçoit un fond gravé qui reprend les commandes des gadgets embarqués de la V8 Vantage du film. Enfin, n’oublions pas non plus les pare-soleil brodés de la fréquence sur laquelle James Bond écoute les communications radio de la police, FM 96.90.

25 exemplaires seulement

La DBS Superleggera 007 Edition, quant à elle, joue la carte de la discrétion. Elle se pare d’une peinture Ceramic Grey tandis que le toit, les rétroviseurs, le splitter, le diffuseur ainsi que l’Aeroblade sont façonné dans du carbone teinté en noir. A l’intérieur, l’appartenance de la DBS Superleggera à cette édition limitée se matérialise par la profusion de badges “007”. Seuls 25 exemplaires seront produits.

La Vantage et la DBS Superleggera 007 Edition sont d’ores et déjà disponibles à la commande. Les prix définitifs pour la Suisse sont pour l’heure inconnus. La Vantage s’échange contre 161’000.- livres sterling (env. 193’000.- francs suisses) et la DBS Superleggera 279’025.- livres sterling (env. 335’000.- francs suisses). Les livraisons débuteront au premier trimestre 2021.

Print Friendly, PDF & Email
SOCIALICON
SOCIALICON
SOCIALICON
SOCIALICON