Alfa Romeo – Iceman et Giovinazzi en metteurs au point

Alfa Romeo apporte la touche finale au développement de ses Giulia GTA et GTAm. Les pilotes de l’écurie de F1 Alfa Romeo Orlen ont secondé les ingénieurs en apportant leur expertise en mise au point.

La marque au Biscione n’entend pas faire de la figuration avec ses Giulia GTA et GTAm. Si elle – et le groupe FCA – jouit d’un savoir-faire indéniable dans la conception de berlines sportives, elle n’hésite pas à faire appel à des experts de renom dans certains domaines.

Afin de développer l’aérodynamique sophistiquée des Giulia GTA et GTAm, Alfa Romeo a sollicité les compétences de Sauber Engineering. La filiale du groupe éponyme – qui construit et engage les Alfa Romeo en F1 depuis 2018 – s’appuie sur 50 ans d’activité dans le sport automobile, dont 27 saisons en Formule 1.

Une aéro de pointe Swiss Made

Sauber Engineering a conçu tous les éléments aérodynamiques des Giulia GTA; le bouclier, le spoiler mobile à l’avant, les jupes latérales, le diffuseur et l’aileron arrière de la GTAm. Toutes ces pièces sont réalisées en carbone. L’expérience acquise par le Sauber Group dans la conception, l’utilisation et la fabrication de composants en carbone est gigantesque. La Giulia GTA a passé de nombreuses heures dans la soufflerie de Hinwil (ZH), là même où les F1 Alfa Romeo sont développées. Les ingénieurs ont ainsi pu vérifier le bien-fondé des solutions techniques retenues. En outre, Sauber Engineering a mis au point le carénage intégral du soubassement des Alfa Romeo Giulia GTA.

L’ensemble aérodynamique des Giulia GTA augmente l’effet de sol et l’adhérence à grande vitesse. Sur la Giulia GTAm, l’équipement supplémentaire fournit un appui au coefficient deux fois plus élevé que la GTA. Il est même trois fois plus grand que celui de la Giulia Quadrifoglio, pourtant l’une des références en la matière.

Avec le concours de Räikkönen et Giovinazzi

A la fin des années 80, Honda avait sollicité Ayrton Senna afin de superviser le développement de sa NSX de première génération. Ferrari fit de même avec Michael Schumacher sur ses F430 Scuderia et 599. Alfa Romeo leur emboîte le pas avec ses deux pilotes maison, Kimi Räikkönen et Antonio Giovinazzi, pour les Giulia GTA.

Les deux pilotes ont pris part à des séances de développement du côté de Balocco en Italie, dans le centre d’essais d’Alfa Romeo inauguré dans les années 60. L’objectif était de collecter les avis des deux pilotes et apporter les modifications qu’ils auront suggérées en vue de la validation finale avant la commercialisation.

Les deux pilotes se sont concentrés sur des éléments bien précis. Antonio Giovinazzi a travaillé sur le set-up de la voiture. Il a porté son attention sur les éléments en fibre de carbone, les jantes à écrou central et les pneus proposés par Michelin. La tâche de Kimi Räikkönen portait sur l’aérodynamique, notamment le spoiler avant mobile, l’aileron arrière, le diffuseur et le carénage du châssis. Les efforts ont visiblement payé, comme en témoigne la vidéo ci-dessous.

Les ingénieurs d’Alfa Romeo et Autodelta (département compétition d’Alfa Romeo) ont décidé d’introduire un aileron arrière réglable sur la Giulia GTAm. Les deux pilotes se félicitent du comportement de la Giulia GTA, plus stable à haute vitesse et dans les enchaînements. Räikkönen souligne sa polyvalence en qualifiant le compromis de parfait “pour une utilisation au quotidien et sur circuit”.

Un modèle exclusif

Rendant hommage à la Giulia GTA de 1965, les Alfa Romeo Giulia GTA et GTAm sont une évolution de la Giulia Quadrifoglio. Toutes deux embarquent le V6 2,9 litres biturbo, qui voit sa puissance passer de 510 à 540 ch. Elles disposent de réglages châssis et d’appendices aérodynamiques spécifiques. La GTAm est la plus radicale, son poids se réduit d’environ 100 kg. En plus de l’utilisation intensive de matériaux composites, la banquette arrière disparaît au profit d’un arceau. Stricte deux places, la berline sportive devient un outil calibré pour la piste.

La production des Alfa Romeo Giulia GTA et GTAm sera limitée à 500 exemplaires. La répartition entre les deux versions n’est pas définie. Chacun des 500 heureux clients triés sur le volet choisira entre la Giulia GTA tout court ou la Giulia GTAm. Sur demande, la livrée peut s’inspirer des glorieuses ancêtres des années 60. En Suisse, l’Alfa Romeo Giulia GTA s’offre à partir de 188’000.- francs et la GTAm dès 193’000.- francs.

Print Friendly, PDF & Email
SOCIALICON
SOCIALICON
SOCIALICON
SOCIALICON